Thébaïde

J’aimerai faire, en ce temps confiné, du clos de ma pauvre maison, non plus une prison, mais bien un ermitage. Un havre, une cabane de moine, un phare du bout du monde…

Un lieu où les livres, choisis avec soin et sans exclusive, m’apporteront apaisement, réflexion et fantaisie, et me protégeront du bruit et de la fureur du monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s