A lire quand la prison nous attend.

 

Personne n’est à l’abri d’une grosse bêtise, ou d’une erreur judiciaire. Autant que tu profites de ce temps carcéral pour lire.

Si on peut se délecter avec masochisme du Procès de Franz Kafka, ou de Crime et Châtiment de Fedor Dostoievski, dont la lecture édifiante peut correspondre à une courte peine ou à de la préventive, je te proposerai d’utiliser ces longues heures à :

La Recherche du Temps Perdu de Marcel Proust

La Guerre et la Paix de Léon Tolstoï

Autant en Emporte le Vent de Margaret Mitchell

Les Misérables de Victor Hugo

Les Trois Mousquetaires, suivi de Vingt Ans Après et du Vicomte de Bragelone d’Alexandre Dumas

Les Milles et Une nuits me semble aussi une bonne option pour une très longue peine.

Ce sera peut être pour toi l’occasion de découvrir le Mahabharata (grand poème épique indien dont je me réserve la lecture pour un ermitage lointain), ou de lire l’intégralité des Sagas Islandaises afin de pouvoir prononcer les noms de tous les protagonistes à ta sortie.

N’oublie pas de préparer ta vengeance en lisant et relisant Le Comte De Monte Cristo !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s