Pandémie !

Un mal qui répand la terreur,

Mal que le ciel en sa fureur

Inventa pour punir les crimes de la terre,

La Peste (puis qu’il faut l’appeler par son nom),

Capable d’enrichir en un jour l’Archeron,

Faisoit aux animaux la guerre.

Ils ne mourroient pas tous, mais tous estoient frappez.

La Fontaine ouvre le tome deux de ses Fables par ce texte, prémonitoire s’il en est. Même si le propos, (et la morale : Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir), qui demeure lui aussi d’une puissante actualité, est avant tout terriblement politique,  ne payons nous pas en ce moment « les crimes de la terre » : croissance folle, échanges vertigineux de marchandises inutiles, tourisme qui a tué le voyage ?

En ces temps de pandémie, tu te demandes certainement quoi lire si tu retrouves en quarantaine. C’est bien pour cela que je reprends le fil de ce blog laissé en jachère pendant près d’une année.

La pandémie est un thème classique de romans souvent sans consistance, mais non sans zombis, de science-fiction. La liste est aussi longue qu’ennuyeuse.

Robin Cook, le spécialiste américain du polar médical, à ne pas confondre avec son homonyme, romancier anglais de polars venimeux et vigneron français un temps, à la casquette aussi vissée sur le chef que la clope à son bec, prématurément disparu, et qui, un soir passé à parler de Jack l’éventreur en buvant des bières, m’écrivit cette dédicace en un français malgré tout meilleur que mon anglais : Hugues, ça me fait toujours plaisir rencontrer un lecteur fidèle, bien à toi. Robin. Grenoble le 15.X.1988 ; Robin Cook , l’autre donc, a écrit en 2018, Pandémie. Un succès sans soucis, certainement déjà acheté par les Major d’Hollywood, pour un livre médiocre de l’avis de ses lecteurs.

Une quarantaine, quelle aubaine ! Tu vas pouvoir relire La Peste d’Albert Camus, découvrir Le Journal de l’Année de la Peste de  Daniel Defoë, (j’ai adoré), L’Amour au Temps du Choléra de Gabriel Garcia Marquez !

Quant à Robin Cook, le doué, dandy anglais, ex-truand, à l’écriture acérée, lis donc Comment Vivent les Morts ou Les Mois d’Avril sont Meurtriers.

 

 

 

1 réflexion sur « Pandémie ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s